Plus de peur que de mal


Ce jeudi 3 mai restera à jamais dans nos mémoires. A 10h30 du matin, le fils d’une de nos résidente nous alertait d’une petite fumée suspecte sur le toit. S’en est suivi, un appel aux pompiers, une évacuation dans les règles de l’établissement et le relais de l’information aux autorités, au maire et aux dirigeants de l’association.

Jusque là, peu d’inquiétude, une toute petite colonne de fumée se dégageait du toit (au niveau des connexions du photovoltaïque) et les pompiers étaient à pieds d’œuvre. Les dirigeants organisaient une prise en charge des résidents accompagnés de l’équipe pour le moment du repas en pensant que cet incident serait rapidement réglé. Mais s’était sans compter les difficultés des pompiers à intervenir en raison de la production continue d’électricité et surtout sans compter les bourrasques de vent. En effet, dès que les pompiers ont soulevé les panneaux photovoltaïques pour tenter d’éteindre le feu qui couvait en dessous, celui ci s’est propagé très rapidement. Il fallut arroser à grandes eaux pour venir à bout de cet incendie qui au final aura ravagé l’intégralité de la toiture de notre salle d’animation.

Et nos résidents dans tout ça. Par chance le village Vacances de Rémuzat (Néa club) n’était pas complet, et c’est avec un professionnalisme remarquable que Valérie Jérémie et leur équipe nous  ont accueilli, nos 20 résidents du moment accompagnés de 3 membres de l’équipe, et ce durant 48 heures.

Des vrais vacances.

2 jours après, nous avons réintégré notre maison tant appréciée et espérons maintenant que les réparations seront rapides.